English Francese Italiano Deutsch

La vendange


Entre la fin du mois d'août et le début du mois de septembre, c'est l'effervescence sur les collines de Conegliano et de Valdobbiadene, dans les maisons des vignerons: on prépare les équipements nécessaires pour la récolte des raisins et pour la vinification; on passe entre les rangs de vignes pour examiner les grappes: leur grosseur, si elles sont compactes, si la forme est pyramidale, si elles sont ailées. Le grain doit être de taille moyenne à grande, de forme ellipsoïdale, avec une peau de couleur vert clair tachetée qui devient jaune citrine lorsque le grain arrive à maturation. On contrôle les prévisions du temps, on achève les dernières vérifications dans les vignobles. Puis, au matin du jour convenu, on débute les vendanges.

La vendange est un rite ancien, quasi religieux. Les paysans et les travailleurs se répartissent entre les rangs sur les crêtes inaccessibles, où les tracteurs à roues motrices ne peuvent même pas arriver, et c'est une fourmilière bruyante, rythmée par les chants populaires, qui se déverse dans les vallées comme un grand fleuve d'émotions, car le travail et les peines d'une année entière vont enfin être récompensées. Et alors, de haut en bas des terrasses, on recueillera le raisin dans des caisses, tout en restant attentif à ne pas perdre la moindre grappe ni le moindre grain, sans trop l'écraser ni l'endommager de manière à ne pas lui faire perdre sa fragrance, son bouquet, ses arômes spéciaux.